Le Métier

En quoi consiste le métier de Réseauteur/Réseautrice ?

Imaginez quelqu’un recherchant un changement d’activité professionnelle, de meilleures relations, ou une meilleure qualité de vie. Ou encore, la réalisation d’un projet lui tenant à coeur.

Quel est le double obstacle principal à surmonter pour cette personne ? Le temps et l’argent. C’est-à-dire, pouvoir disposer de ces deux ressources en suffisance, et si possible sans trop de risques, pendant toute la période de transition entre la situation actuelle non désirée et la situation nouvelle désirée.

Pour la plupart des gens, cela représente la quadrature du cercle. Et ils retardent ou même abandonnent leur projet de changement. Simplement car ils ignorent ce que quelques personnes ont découvert depuis longtemps : la force d’un réseau. Voici deux avis sur le sujet :  celui de Brian Tracy (cliquez ici) un homme d’affaire avisé et spécialiste du développement personnel, et celui de Robert Kiyosaki (cliquez ici), homme d’affaire et auteur de la célèbre série Père Riche, Père Pauvre.

La force d’un réseau : la terre entière est la limite

Il y a un vieux dicton qui dit « les personnes les plus prospères créent des réseaux, tandis que les autres recherchent un travail. »

Il est vrai que la nouvelle économie, celle du 21ème siècle, se reconstruit à une vitesse croissante sur ce principe, car de plus en plus de gens le découvrent et s’en servent avec succès.

Ceci dit, il y a une bonne et une mauvaise nouvelle : la mauvaise, c’est que la plupart des gens ne savent pas ce qu’est un réseau et à fortiori comment en construire un. La bonne, c’est que tout le monde peut apprendre, car ce n’est pas plus difficile qu’apprendre à rouler à vélo, conduire une voiture ou se servir d’un téléphone portable.

De plus, et c’est là un paradoxe, tout le monde possède DEJA un réseau très important : toute personne âgée de 25 ans ou plus possède, statistiquement, un réseau de connaissances de plus de 4000 personnes.

Que fait un réseauteur et une réseautrice ?

Alors, nous sommes tous des réseauteurs et des réseautrices ? Presque, mais pas tout à fait, sinon nous ne parlerions pas de métier. Il y a une condition supplémentaire à réaliser et qui fait toute la différence : parvenir à focaliser l’attention de quelques-unes de ces 4000 personnes (5 ou 10 suffisent largement) sur un sujet particulier d’intérêt général, et qui a pris économiquement la forme d’un bien ou d’un service de qualité distribué par une entreprise commerciale de bonne réputation.

Tout le monde pratique le bouche-à-oreille naturellement

Le reste n’est qu’une simple question d’éducation : s’éduquer soi-même à quelques savoir-faire pour transmettre correctement une information à autrui (comme nous le faisons d’ailleurs tout naturellement dans le bouche-à-oreille classique), et ensuite éduquer nos 5 ou 10 connaissances motivées à faire pareil.

Est-ce à la portée de tout le monde ? Absolument. Est-ce que cela convient à tout le monde ? Non, actuellement environ 35% des gens sont ouverts au réseautage, mais cela va en augmentant, au fur et à mesure que le métier se popularise. Dans certains pays de l’Est et du Nord de l’Europe, la proportion est déjà supérieure à 35%.

Pour savoir si vous vous situez dans les 35%, faites le test proposé sur ce blog (voir dans le menu principal, la rubrique Test), et si le test vous est favorable, parcourez ce blog à la recherche des informations dont vous avez besoin.

Laissez-nous un commentaire ci-dessous, nous serons ravis de connaître votre avis.

Bonne découverte !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :